+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo NL / FR
Mon Sibomat
illustration

Maison de Carine et Jean-Paul

"Nous avons obtenu exactement ce que nous voulions, sans avoir à coordonner les travaux ni à nous faire du souci”

L’ambiance se précise dès qu’on s’approche de la maison : ici, bon goût rime avec atmosphère. Carine B. et Jean-Paul D., tous deux retraités, ont construit une maison en vue de savourer la vie à deux. La maison est entourée d’un jardin de 11 ares et Jean-Paul a passé sa jeunesse dans la ferme d’à côté. 

"Derrière les marronniers"

 Découvrez ici l’histoire de leur projet de construction


L’ambiance se précise dès qu’on s’approche de la maison : ici, bon goût rime avec atmosphère. Carine B. et Jean-Paul D., tous deux retraités, ont construit une maison en vue de savourer la vie à deux. La maison est entourée d’un jardin de 11 ares et Jean-Paul a passé sa jeunesse dans la ferme d’à côté. Les marronniers, à l’avant, ont été plantés à l’occasion d’anniversaires de famille : pas question de les sacrifier sur l’autel de la maison...
 
C’est le destin qui a réuni Carine et Jean-Paul à un âge plus avancé. Tous deux ont vendu leur maison respective pour se lancer dans un nouveau projet de construction commun. « Enfin, projet de construction... », nuance Jean-Paul : « nous ne voulions pas passer notre temps à superviser les corps de métier après une vie professionnelle suffisamment prenante. En revanche, nous avons esquissé une ébauche avec un ami architecte et cela nous a révélé l’ampleur et les exigences que représente la construction d’une maison. Armés de nos idées (signées Carine pour la plupart), nous nous sommes rendus à Batibouw, édition 2013. »
 

Préférence pour le clé-sur-porte

Comme ils voulaient éviter stress et tracas techniques de coordination et autres timings, Carine et Jean-Paul ont opté  pour une construction clé-sur-porte. De même, ces amoureux de la nature avaient toujours idéalisé le bois comme  matériau de construction en raison de son confort exceptionnel et de ses avantages écologiques et économiques. Au salon Batibouw, Carine et Jean Paul ont pris contact avec diverses entreprises de construction, mais n’ont pas tardé à choisir Sibomat. Carine: « Nous avons été agréablement surpris par l’approche de notre interlocuteur commercial. À la fois sympathique et professionnel, il a répondu à toutes nos questions. Certaines sociétés de construction pourtant approchées ne nous ont pas donné signe de vie après Batibouw. »

L’architecte présenté par Sibomat a travaillé sur ces premiers plans. Plus que Jean-Paul, Carine avait en tête quelques souhaits spécifiques et une image précise du style « cottage » de leur future maison. « Je souhaitais des fenêtres composées d’une surface vitrée surmontée de trois plus petites », explique t’elle. « Je voulais aussi pouvoir accéder directement à la buanderie depuis l’entrée, sans devoir passer par la cuisine. J’ai  également fait supprimer les volets. »

Tous les éléments ont ainsi été progressivement adaptés aux exigences des futurs occupants avant de figurer sur les plans définitifs. Les fenêtres arrière donnent sur le jardin orienté sud avec vue sur l’Escaut dans le lointain. Prévoyants pour leurs vieux jours et au cas où, Carine et Jean-Paul ont décidé d’équiper d’emblée deux pièces au rez-de-chaussée de portes plus larges et d’un raccordement à l’eau. Pour l’instant, elles servent de bureau et de cellier…
 
Les conseils de Carine et Jean-Paul pour bien construire
 Exprimez bien le style de maison qui vous tient à cœur, penchez-vous sur l’agencement pratique de l’intérieur et ne négligez pas les détails, c’est le tout qui fera de vous des gens « heureux d’avoir construit ». Essayez de vous figurer en vrai ce que sera votre maison intégrée dans le paysage et dans votre rêve de nouveau propriétaire.
 

Un showroom pour choisir

Si les travaux ont débuté en avril (dalle de fondation en février), Carine et Jean-Paul s’étaient préalablement rendus à Zulte, où se situent le siège et le showroom de Sibomat. Encadrés par un chef de projet attentif, ils ont pu y découvrir et choisir progressivement les matériaux de leur maison. Tout a été soigneusement noté et chiffré. La visite consacrée aux choix définitifs a duré une journée entière, entrecoupée d’un déjeuner à l’extérieur pour fixer les décisions posément et calmement. Quand on peut joindre l’utile à l’agréable...

Pour être certains d’avoir choisi au mieux les nuances des briques et autres tuiles, Carine et Jean-Paul ont aussi souhaité aller voir sur place des maisons réalisées à partir du listing de l’entreprise. Celle-ci a également réalisé un dessin en 3D afin d’évaluer l’agencement de la maison par  rapport au soleil. Les plans pouvaient donc être finalisés et tous les préparatifs mis en place pour la construction. Quatre jours après l’arrivée des premiers camions, les murs étaient sortis de terre et trois à quatre mois plus tard, les briques du pourtour de la maison étaient maçonnées.

« Nous étions particulièrement tatillons sur la couleur des joints », précise Jean-Paul. « Et pour cause », renchérit Carine : « La couleur de ceux-ci, on le sait, peut modifier tout l’aspect d’une maison. » Sibomat a testé plusieurs coloris sur la façade principale jusqu’à trouver la teinte parfaite à nos yeux. »

Les conseils de Carine et Jean-Paul pour bien construire
 Si, comme nous, vous n’êtes plus tout jeunes, mieux vaut déjà prévoir la possibilité de dormir et de profiter de vos commodités au rez-de chaussée.

Et les marronniers ?

Les marronniers sont heureusement toujours là, du haut de leurs 35 ans. Comprenant qu’ils avaient une grande valeur sentimentale aux yeux de Jean-Paul, l’architecte a plaidé en faveur de leur maintien lors de l’approbation des plans. Mission accomplie ! Cette nécessité de tenir compte de deux arbres pour construire une maison fut d’ailleurs pour lui un défi amusant.

Quelques semaines après avoir emménagé dans leur nouvelle maison, Carine et Jean-Paul ont constaté une fuite dans la conduite d’eau au niveau de l’escalier. Sibomat a envoyé d’urgence un plombier sur place pour détecter le problème et effectuer les réparations nécessaires. L’ouverture pratiquée dans le mur a été soigneusement rebouchée et plafonnée par un autre corps de métier.
 
Les conseils de Carine et Jean-Paul pour bien construire
Adoptez le clé-sur-porte si vous refusez de vous casser la tête ou de stresser à coordonner le chantier.

 

a a a a a

Fermer