+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo Sibonet NL / FR
Mon Sibomat
07-03-17 | Koen | Construction ossature bois |

Construire, c’est se poser beaucoup de questions et  faire un certain nombre de choix. L’un de ces choix concerne la méthode de construction : quelle méthode pour votre construction ? Il existe différentes options, mais les deux principales méthodes sont la construction à ossature bois et la construction en maçonnerie. 

Un construction maçonnée est souvent appelée « construction traditionnelle » tout simplement parce qu’en Belgique, la maçonnerie représente l’une des méthodes de construction les plus conventionnelles, dans laquelle tous les entrepreneurs possèdent une certaine expérience. Une enquête révèle que l’attrait des constructions en maçonnerie provient essentiellement du parement de façade en briques et bien moins de la structure portante de l’habitation. C’est pourquoi la construction à ossature bois, offrant également la possibilité d’un parement de façade en briques, connaît actuellement un grand essor et en vient à mériter, elle aussi, l’appellation de « méthode de construction traditionnelle ». Cela fait en effet près de 40 ans que Sibomat construit des habitations à ossature bois ! 

Quelles sont les différences ? 

Ces deux méthodes de construction possèdent un certain nombre de caractéristiques bien spécifiques. Le choix de l’une de ces deux méthodes est déterminé non seulement par les préférences personnelles du maître d’ouvrage mais aussi par d’autres facteurs plus techniques, tels que les contraintes liées au terrain. Il existe un certain nombre de points sur lesquels les différences entre construction à ossature bois et construction traditionnelle sont assez évidentes :

1. Délai de construction

Ce n’est plus un secret pour personne : la construction à ossature bois est une méthode de construction rapide. Effectivement, les murs étant assemblés en atelier par des ouvriers expérimentés, le montage de ces murs se voit assuré sur chantier en quelques jours à peine. La mise hors d’air et hors d’eau de votre maison est quand à elle généralement réalisée en moins d’une semaine.

La finition de l’habitation (l’étanchéité au vent, à l’eau et à l’air, la maçonnerie de façade, la toiture, la pose des fenêtres,…) est particulièrement rapide parce que l’on dépend peu des conditions météo alors qu’en cas de construction maçonnée, surtout en hiver ou lors d’un été particulièrement humide, le retard peut parfois s’avérer conséquent. 

2. Prix de revient

Les prix de revient d’une construction à ossature bois et d’une construction traditionnelle sont très proches. Dans le cas d’une construction à ossature bois, les possibilités de compression du prix sont par contre beaucoup plus nombreuses :

  • Étant donné que la maison est érigée rapidement, on réalise de belles économies non seulement en termes d’heures de travail, mais indirectement aussi en économisant sur une éventuelle location ou sur le double remboursement d’un emprunt.
  • Le principe de l’ossature bois induit automatiquement des murs bien plus performants, ce qui se traduit par une perte thermique plus faible permettant d’atteindre un « niveau E » nettement plus favorable. 
  • Une construction à ossature bois pèse en outre nettement moins lourd qu’une habitation maçonnée, et offre dès lors pas mal d’avantages sur des sols peu porteurs. Effectivement, les renforts de fondation devront être moins importants et permettront un gain financier non négligeable.
  • Il s’avère par ailleurs nettement plus facile de s’investir personnellement en mettant la « main à la pâte » dans le cas d’une construction à ossature bois. Dans ce cas, il est toutefois primordial de s ‘assurer d’un cadre et d’opter pour une entreprise de construction spécialisée et expérimentée. Effectivement, les honoraires des architectes et les tarifs pratiqués par des entreprises de construction ne possédant que peu d’expérience en matière de construction à ossature en bois peuvent très vite s’envoler. Le temps excédentaire qu’ils devront passer à vérifier que le projet soit correctement réalisé, sera lui aussi répercuté sur le prix de revient global.

bouwmethode kostprijs

3. Durabilité

Grâce aux matériaux et aux techniques actuellement disponibles sur le marché, la construction d’une habitation durable ne présente plus de difficulté particulière. Une habitation maçonnée peut elle aussi s’avérer durable en termes de consommation d’énergie, mais les matériaux utilisés sont par contre peu écologiques. Toute personne souhaitant construire dans le respect de l’environnement a donc intérêt à opter pour une construction à ossature bois. Le bois constitue en effet un matériau sec, léger et régulateur d’humidité qui s’avère donc d’emblée nettement plus sain.

Une habitation à ossature bois est en outre facile à isoler. En été, compte tenu de la diffusion thermique rapide du bois, il est essentiel que la masse thermique du logement soit suffisante. C’est notamment pour cette raison que la plupart des constructeurs à ossature bois prévoient une chape armée au 1er étage. Une protection solaire efficace peut également s’avérer très utile. En période hivernale, il est plus facile de réchauffer l’habitation que dans le cas d’une construction traditionnelle dont les murs absorbent la chaleur avant même que l’espace intérieur se réchauffe. Il est donc plus facile de conserver une température constante dans une habitation à ossature bois. 

Autre élément important à retenir en cas d’été particulièrement chaud : une construction traditionnelle reste généralement fraiche un peu plus longtemps grâce à l’absorption plus lente de la chaleur. Cependant, comme les murs maçonnés diffusent également la chaleur beaucoup plus lentement, un logement traditionnel rafraîchit beaucoup plus progressivement. 

En été, un logement à ossature en bois redevient vite agréable et frais, notamment grâce au rafraîchissement nocturne.

bouwmethode duurzaamheid

4. Liberté architecturale 

Que ce soit dans une construction à ossature en bois ou traditionnelle, on peut toujours choisir librement les matériaux. Le choix de base est bien entendu le bois, la brique ou le ciment mais quelle que soit la méthode retenue, on dispose toujours d’une grande liberté en termes de revêtement de façade, de matériaux pour les châssis, de dimension des surfaces vitrées, etc. Quelle que soit la méthode de construction, les grands espaces ouverts devront également être consolidés par des travées. Les adaptations ultérieures, par exemple la suppression de murs, sont parfaitement possibles dans les deux cas, pour autant que l’on dispose de suffisamment de connaissances techniques.
 
Une construction à ossature en bois n’impose par ailleurs aucune contrainte en termes de style de construction : tout est envisageable : style presbytère, classique ou épuré et moderne. Choisissez un architecte expérimenté en construction à ossature bois ou faites appel à une entreprise de construction à ossature bois spécialisée et expérimentée telle que Sibomat. 

architecturale vrijheid

La construction traditionnelle et à ossature bois ont chacune leurs atouts. Le Belge moyen continue à privilégier la construction maçonnée parce qu’il s’agit d’une méthode de construction évidente et familière mais la construction à ossature en bois a le vent en poupe et séduit de plus en plus de candidats-bâtisseurs. On observe clairement que la construction à ossature bois devient le choix premier du maitre d’ouvrage, en répondant davantage aux exigences d’une construction responsable et durable et en respectant les normes QNE (Quasi Neutre en Energie).  

traditionele bouw vs. houtskeletbouw

Construction ossature bois | Méthode de construction | Ossature bois
Laisser un commentaire:
S'il vous plaît confirmer que vous n'êtes pas un robot.

En cliquant sur "envoyer", vous acceptez que Sibomat utilise vos informations personnelles afin de vous tenir informé de nos projets, de répondre à vos questions et d'échanger des informations, comme spécifié dans la politique en matière de vie privée et de cookies.