+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo Sibonet NL / FR
Mon Sibomat
19-11-19 | Koen | Energie |

La plupart des Belges sont désormais convaincus de l’importance d’économiser l’énergie et d’en optimiser la consommation. Mais comment procéder dans la pratique lorsque vous avez l’intention de faire construire une maison ? Et quels sont les différents types de maisons sobres en énergie qui existent ? Une petite explication de texte.

PEB et niveau E

Les normes PEB (performance énergétique des bâtiments) établies par les pouvoirs publics doivent garantir la sobriété énergétique des nouvelles maisons.

Cette sobriété énergétique s’exprime à l’aide du niveau E, qui tient compte de plusieurs facteurs, comme le chauffage, l’isolation, la ventilation et l’orientation du bâtiment. Plus le niveau E est bas, plus la maison est sobre en énergie. Aujourd’hui, les nouvelles habitations doivent afficher un niveau E de 60, mais les normes PEB seront de plus en plus strictes au cours des années à venir.

D’ici 2020, toute nouvelle habitation devra afficher un niveau E de 35. Et la maison QNE, ou quasi neutre en énergie (avec un niveau E de 30) sera un fait en 2021. 

Valeur K

Outre le niveau E, la valeur K est également indicative de la sobriété énergétique d’une maison. La valeur K détermine l’isolation globale d’un bâtiment. Mieux une maison est isolée, plus la valeur K est basse. Depuis 2012, la valeur maximale de ce paramètre est fixée à K40.

Maison basse énergie

Ceux qui optent aujourd’hui pour une habitation basse énergie (niveau E inférieur à 60 et valeur K de maximum 40) abordable peuvent prendre plusieurs mesures.

1. Optimisation de l’enveloppe du bâtiment

Mieux une maison est isolée, moins elle consommera d’énergie. L’enveloppe totale d’une maison (qui comprend non seulement les murs et la toiture, mais aussi les sols et les fenêtres) doit donc être bien isolée.

2. Eétanchéité à l’air

L’étanchéité à l’air est importante pour limiter au maximum les pertes calorifiques par les murs. Chaque fissure crée une fuite d’air et de chaleur. C’est pourquoi il est bon, par exemple, de plafonner la face intérieure des murs d’une habitation ou, dans le cas d’une ossature bois et de la toiture, de placer un film étanche à l’air supplémentaire.

3. Compacité

Il ne s’agit pas de construire la maison la plus petite possible, mais la plus compacte possible. Cela signifie que vous devez faire en sorte d’obtenir un volume habitable maximal sur une surface extérieure aussi réduite que possible.

Plus la surface de murs en contact avec l’air extérieur est réduite, moins il y aura de pertes de chaleur par cette voie. La forme la plus compacte est la sphère, mais il est difficile de construire une maison sphérique. C’est pourquoi le cube est la forme de construction la plus indiquée.

4. Ventilation suffisantee

Une ventilation minimale, mais suffisante est nécessaire pour la santé et le confort d’habitat. Un système de ventilation avec récupération de chaleur représente une économie considérable sur votre facture énergétique.

5. Système de chauffage durable

Si vous voulez chauffer votre maison et avoir de l’eau chaude, optez pour une chaudière économique, bien réglée, de préférence de type à condensation ou à haut rendement.

6. Exploiter l’énergie solaire

Une bonne orientation et une répartition étudiée des pièces permettent d’exploiter au mieux l’énergie solaire présente. Cela signifie que 40 à 60% de la surface vitrée totale est orientée vers le sud-est, le sud ou le sud-ouest, et que la taille des fenêtres du côté nord de l’habitation reste limitée (par exemple en y aménageant les pièces fonctionnelles).

Maison passive

Une maison passive va encore un peu plus loin qu’une maison basse énergie. Pour mériter le label « maison passive », il faut que la demande de chaleur soit inférieure à 15kWh/m2. Dans la pratique, cela revient à ce qu’une maison passive n’ait pas besoin de système de chauffage actif.

QNE

Une maison QNE est une maison quasi neutre en énergie. à partir de 2021, de telles maisons seront la norme en Europe. La particularité des constructions QNE est qu’elles consomment peu d’énergie pour le chauffage, la ventilation, le refroidissement ou la production d’eau chaude. Ce peu d’énergie nécessaire provient en outre de sources d’énergie renouvelables. Le niveau E d’une maison QNE est inférieur ou égal à 30, pour une valeur K de maximum 40

Le prix

En comparaison avec une maison ordinaire, une maison basse énergie est 10 à 15 % plus chère, une maison passive 20 à 25 % plus chère, et une maison énergie zéro 30 à 35 % plus chère. Pour vous récompenser de vos efforts déployés pour réaliser une maison sobre en énergie, les pouvoirs publics mettent à votre disposition une série de subsides auxquels vous pouvez faire appel. Ces subsides dépendent du type d’habitation que vous faites construire. 

Votre choix

Outre les normes minimales imposées par les autorités, il existe de nombreuses possibilités pour ceux qui veulent construire une maison sobre en énergie. Il est important d’évaluer à l’avance les choix que vous voulez faire et le prix que vous êtes prêts à payer en échange.elke prijs u bereid bent daarvoor te betalen.

Construire une maison sobre en energie à ossature bois

L’ossature bois est pratique pour construire une habitation sobre en energie, mais ce n’est pas son seul avantage.

APPRENEZ-EN PLUS SUR L'OSSATURE BOIS
Laisser un commentaire:

Si vous cliquez sur “envoyer”, vous acceptez que Sibomat peut utiliser vos informations personnelles pour vous tenir informé de nos projets, pour répondre aux questions et pour échanger des informations comme déterminé dans le dans la politique en matière de vie privée et de cookies..