+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo Sibonet NL / FR
Mon Sibomat
illustration

La cuisine de Claudine et Patrick

« J’ai beaucoup apprécié la souplesse de Sibomat qui propose une construction à la carte. Nous souhaitions entreprendre certains postes nous-mêmes et chez Sibomat, ça ne posait aucun problème. »

Claudine et Patrick, propriétaires d’une maison ouvrière à Auderghem, souhaitaient déménager afin de s’installer dans une maison plus spacieuse. 

« Si nous nous sommes d’emblée tournés vers l’ossature bois, c’est essentiellement pour une question de rapidité d’exécution. »

 Découvrez ici l’histoire de leur projet de construction


Patrick : « Alors tout doucement on s’est dit que le mieux était peut-être de vendre notre maison, d’acheter un terrain et de faire construire. Nous souhaitions quitter Bruxelles sans trop nous en éloigner car les enfants y étaient à l’école et Claudine et moi y travaillions. »

Claudine : « Il y avait tout de même un peu de stress à l’idée de quitter Bruxelles mais une vraie envie de trouver un jardin plus grand. »

Un départ semé d’embuches !

Claudine et Patrick tombent sur un beau terrain de fond de 29 ares à Bierges mis en vente publique et se voient contraints de se décider rapidement afin de l’acquérir.

C’est alors que les soucis commencent ! Le terrain présente quelques particularités et doit être désenclavé afin de permettre la construction d’une habitation. Les démêlés avec la justice sont nombreux et les démarches administratives particulièrement longues et complexes. En fin de compte, il aura fallu à Claudine et Patrick près de 8 ans d’attente avant d’obtenir l’autorisation d’y faire construire!

Et c’est avec beaucoup humour que Claudine tente de positiver : « Disons que ça a permis au projet de mûrir !!!! »

Patrick : « Endéans ces 8 années, toute la perspective du projet avait changée car notre situation familiale n’était plus la même ! Les enfants avaient grandi et n’étaient plus à l’école, notre fille volait de ses propres ailes. »

L’ossature bois, une question de rapidité d’exécution

Patrick : Si nous nous sommes d’emblée tournés vers l’ossature bois, c’est essentiellement pour une question de rapidité d’exécution. Je n’avais aucun argument à opposer à l’ossature bois à partir du moment où l’apparence extérieure comme intérieure est identique à la construction traditionnelle.

Afin de mettre en route leur projet, Claudine et Patrick se rendent chez un premier constructeur qui leur conseille un architecte pouvant répondre à leur souhait d’architecture contemporaine.

Claudine : « Si nous n’avons pas consulté prioritairement Sibomat c’est que nous pensions, à tort, que Sibomat était plutôt spécialisé dans la construction d’habitations classiques, au style brabançon. Effectivement, l’image que nous avions de Sibomat ne s’apparentait pas à l’idée que nous avions d’une architecture contemporaine.

Souplesse, écoute et conseils

Patrick : « J’ai beaucoup apprécié la souplesse de Sibomat qui propose une construction à la carte. Nous souhaitions entreprendre certains postes nous-mêmes et chez Sibomat, ça ne posait aucun problème. »

Claudine : « Pour ma part, j’ai été particulièrement sensible à l’attitude et à l’implication de Noël Doyen, notre conseiller commercial. Nous avons rencontré quelqu’un d’attentif, qui écoute mais conseille également. Noël est capable de trouver des solutions aux problèmes qui se posent et il s’est vraiment décarcassé pour trouver des alternatives quand certains postes étaient trop couteux. »

Patrick : « En somme, nous pouvions tout soumettre et quand ça s’avérait trop cher, nous pouvions renoncer. Il n’y avait pas cette poussée permanente du commercial qui est essaye de refourguer tout ce qu’il peut et ça, c’est capital. »

Sérieux et confiance

Patrick : « Il y a une mentalité assez nordique chez Sibomat dans le sens où on se retrouve face à une entreprise rigoureuse et très cadrée. C’est d’autant plus important que Sibomat prend en charge la réalisation des plans d’exécution mais élabore également le cahier des charges. Notre architecte a également beaucoup apprécié le sérieux de l’entreprise. »

Claudine : « Nous avons pu visiter les bureaux et les ateliers de fabrication avec notre architecte, c’était une très chouette visite. Cette transparence a encore renforcé la confiance que nous accordions à l’entreprise. »

Patrick : « Un petit bémol tout de même pour le show-room que nous avons trouvé un peu léger dans les choix des matériaux, ce qui nous a amené à choisir certains matériaux chez d’autres fournisseurs. »

Dans un esprit d’amélioration continue, Sibomat a inauguré en juin 2017 son tout nouveau show-room avec 1.000m2 à votre disposition !

Très bonne coordination des travaux

Patrick : « J’étais présent chaque jour sur le chantier car la construction avance incroyablement vite. J’ai d’ailleurs pu commencer très rapidement les travaux que j’avais décidé d’entreprendre. Je me suis chargé de l’électricité, de l’installation des sanitaires et de la pose du carrelage. Il y a eu une très bonne coordination des travaux et le chef de chantier était super compétent, toutes les questions qu’on lui posaient trouvaient réponse. »

Claudine : « Les équipes étaient très efficaces, notre maison a été construite en 5 mois et franchement, je dis « Chapeau ! » car je n’y croyais pas vraiment. »

Si vous souhaitez suivre le parcours de Claudine et Patrick, rien de plus simple ! Patrick a créé un blog « Urbanisme, Sibomat et mon projet » : https://blog.bricozone.be/papouwa/2012/09/

Anecdote

Patrick : « J’avais un gros stress car je souhaitais installer mon billard à l’étage. Il pèse excessivement lourd car il est doté de plateaux d’ardoise. Son poids n’étant réparti que sur 4 pieds, je craignais que la chape ne puisse pas le soutenir bien que Noël m’avait assuré qu’elle pouvait supporter jusqu’à 350 kg/m2. Effectivement, tout va bien et je ne suis plus disposé à le déménager !!! »

À faire ou… à refaire !

Claudine : « Nous n’avions aucune connaissance de la construction et ça a été une très chouette expérience, je recommanderais sans hésitation ! »

Patrick : « Si je devais reconstruire ce serait avec Sibomat, c’est du sérieux, c’est du costaud ! »

a a a a a a a a

Fermer