+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo Sibonet NL / FR
Mon Sibomat
illustration

Sabine et Guy

« Tous les jours on se dit qu’on est bien et on profite pleinement de l’espace, des volumes et de la luminosité. »

Les enfants quittant le domicile familial, Sabine et Guy, propriétaires d’une maison à Overijse depuis une vingtaine d’années, souhaitaient trouver une habitation plus adaptée à leurs besoins. Ils aimaient leur maison à Overijse car elle avait beaucoup d’âme mais ils y vivaient renfermés. 

« Je rêvais d’une maison avec un jardin qui en ferait tout le tour. »

 Découvrez ici l’histoire de leur projet de construction

Les enfants quittant le domicile familial, Sabine et Guy, propriétaires d’une maison à Overijse depuis une vingtaine d’années, souhaitaient trouver une habitation plus adaptée à leurs besoins. Ils aimaient leur maison à Overijse car elle avait beaucoup d’âme mais ils y vivaient renfermés. Il y avait peu de fenêtres, elle se situait en bordure de chaussée et le jardin n’était pas attenant à la maison.

Du rêve à la réalité

Guy : « Quand nous avons décidé de quitter notre maison à Overijse nous ne savions pas si nous allions racheter un bien existant ou faire construire. Nous souhaitions trouver une maison plus claire dans un environnement moins bruyant, nous rêvions d’un clos mais ça nous semblait du domaine de l’inimaginable ! »

Sabine : « Je rêvais d’une maison avec un jardin qui en ferait tout le tour. »

Et c’est simplement en parlant avec un ami que Sabine et Guy ont pris connaissance d’un nouveau projet de lotissement à Rixensart. Il s’agissait d’un lotissement à dimension humaine situé dans un clos.

Guy : « Nous nous sommes rendus sur place, il y restait un terrain à vendre qu’on considérait comme très valable pour nous par son ensoleillement et qui permettait une construction 4 façades, ce que nous recherchions. Nous avons pris nos renseignements et nous avons rencontré Noël Doyen, conseiller en construction, qui nous a présenté le projet qui avait été imaginé sur le terrain. Lors de cet entretien, nous avons pu discuter avec Noël et l’architecte, des modifications que nous souhaitions apporter au projet afin qu’il corresponde à nos attentes. C’est suite à cette rencontre que nous avons décidé de nous embarquer dans le projet ! »

Expériences partagées

Avant d’être séduits par le terrain, Sabine et Guy ne connaissaient pas Sibomat. S’ils n’avaient pas non plus de connaissances particulières de la construction à ossature bois, ils n’avaient aucune crainte, aucun à priori.

Leur choix du système constructif et du constructeur, se verra conforté au fil de rencontres…

Sabine : « En discutant de notre projet avec une collègue, j’ai appris qu’elle habitait dans une maison à ossature bois construite il y a près de 40 ans, dont elle était vraiment contente. Elle n’a jamais rencontré de souci. Ensuite, j’ai découvert que 2 de mes patientes avaient construit avec Sibomat dans un petit lotissement situé à La Hulpe, elles étaient également très satisfaites et mettaient surtout en avant leur faible consommation d’énergie. »

Guy : « Il faut dire aussi que quand on est venu voir le terrain ici à Rixensart, il y avait déjà 2-3 constructions Sibomat et bien sûr, on a pu rencontrer les propriétaires. Ils nous on dit qu’ils étaient très satisfaits et hyper contents de l’atmosphère régnant dans leur maison. Puis, un peu après, il y a eu une parution dans le Test Achat qui plaçait Sibomat en tête d’un classement de satisfaction client. Tous ces éléments nous ont évidemment confortés dans notre choix de travailler avec Sibomat. »

Un budget transparent et rigoureusement tenu !

Guy : « Dès le lancement du projet, ce que nous avons beaucoup apprécié c’est que Noël était accroché à sa machine à calculer afin de veiller au budget qu’on s’était fixé. Chaque fois que nous parlions de quelque chose, il disait faisable ou non faisable pour telle ou telle raison et si faisable, il nous disait quel en serait l’impact budgétaire afin que nous puissions faire un choix en connaissance de cause.

Et ça c’est génial car dès le départ, on ne se sent pas truandé, on ne se trouve pas face à quelqu’un qui essaye de placer un maximum pour faire un maximum de bénéfice sur une opération qui est pratiquement signée.

On pourrait être face à des gens qui se diraient « c’est bon ils sont ferrés, on va engraisser l’oie pour qu’elle soit prête à Noël ! » Non, chez Sibomat, on nous disait, ok on peut le faire mais voilà ce que ça coûte et demandez-vous si votre intérêt est à la hauteur de l’investissement.

Suite aux informations reçues, nous avons d’ailleurs abandonné l’idée d’un bow-window et de la géothermie. Nous avions également l’intention de placer des volets extérieurs mais lorsque Sibomat nous a informé de l’impact négatif que ça aurait sur le PEB, nous avons mis cette idée de côté.

Cette mentalité d’entreprise est très sécurisante et amène par corollaire quelque chose de très positif, c’est que lorsque Sibomat nous conseillait quelque chose, on se disait que ça valait vraiment la peine d’y réfléchir. La confiance est très importante. »

Une mise en œuvre efficace et rapide

Guy : « Sur notre chantier on avait intérêt à venir tous les jours si on voulait pouvoir suivre l’évolution tellement ça avance vite ! Les équipes sont organisées et très efficaces, les ouvriers sont nombreux. Il y a un vrai dynamisme et une très bonne coordination des différents corps de métier.

Même notre voisin, professionnel de la construction, qui pouvait suivre le chantier tous les jours, nous a dit que les équipes étaient extra, qu’elles travaillaient vite et bien. Pour nous qui n’y connaissions rien, c’était vachement rassurant. »

Guy : « Un chantier, c’est un peu comme à la maternité, le père vient tous les jours ! »

Un seul partenaire, l’assurance confort

Sabine : « Nous n’avons pas eu un seul moment de stress car tout était organisé par Sibomat, nous n’avons même pas dû nous poser la question de savoir si ça allait aller, c’était très confortable. »

Guy : « En fin de compte, nous avons choisi l’assurance confort car tout a été géré par Sibomat. Et si nous avons confié l’ensemble de la mission à Sibomat, c’est parce que nous ne voulions avoir qu’un seul interlocuteur afin d’éviter que les différents intervenants puissent éventuellement se renvoyer la balle en cas de problème. »

Si je dois reconstruire, je reconstruis à l’identique !

Guy : « Mon fils m’a demandé, 6 mois après notre emménagement, quels étaient les défauts de la maison. Comme je n’en voyais aucun, il m’a posé la question autrement en me demandant ce que je ferais ou ne referais pas si je devais reconstruire aujourd’hui. J’ai regardé et regardé encore autour de moi et j’ai pu lui dire que je reconstruirais exactement la même maison ! »

« Tous les jours on se dit qu’on est bien et on profite pleinement de l’espace, des volumes et de la luminosité. »

Sabine et Guy profitent également d’une très belle ambiance de quartier, le lotissement est convivial et familial, les voisins se retrouvent régulièrement entre eux pour échanger et partager. Sibomat avait d’ailleurs tenu à organiser la 1ère fête de quartier du lotissement en réunissant tous les voisins autour d’un barbecue.

Guy : « Nous avons beaucoup apprécié cette initiative et nous avons trouvé très sympa que le patron de Sibomat, soit également présent, tout le monde était agréablement surpris. »

Le conseil de Sabine et Guy

« Il faut bien vérifier le sens des portes, l’emplacement des prises, des interrupteurs et des luminaires, ce qui implique qu’il faut également penser à l’emplacement des meubles et des cadres.

Pour ce faire, je suis venu régulièrement sur le chantier lorsque les murs étaient montés afin de prendre l’ambiance et de me mettre en situation. C’est en faisant les déplacements entre les différentes pièces que j’ai parfois pu me rendre compte que certains choix n’étaient pas les plus judicieux. Nous ne sommes pas des spécialistes, les plans nous semblaient bien mais il ya beaucoup de choses qui peuvent nous échapper. Une maison sur plan c’est une chose, une maison en 4D c’est autre chose, surtout quand on est novice ! »

a a a a a a a a

Fermer