+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo Sibonet NL / FR
Mon Sibomat
illustration

Veerle

« Il s’agit d’une maison clé sur porte, mais entièrement personnalisée »

Une boîte aux lettres américaine, un petit drapeau « You’ve got mail », deux gros matous câlins et une multitude de petites touches élégantes, originales. Autant d’éléments d’un foyer chaleureux et accueillant, celui de Veerle et de son compagnon.

« La magie de voir son rêve devenir réalité! »

 Découvrez ici l'histoire de leur projet de construction


La famille a emménagé dans cette maison à armature en bois en 2011. Comme tous les couples, ils ont connu une suite de valses-hésitations : acheter ou construire ? « Finalement, nous avons construit. (rire) J’avais très envie de m’installer dans ce quartier, parce que ma grand-mère y vivait, mes parents y habitent, ma sœur aussi y a une maison. Il y avait une belle parcelle juste en face de chez ma grand-mère, mais elle n’était pas à vendre. Nous sommes tout de même allés voir le propriétaire pour lui poser la question. Et ça a marché ! »

Projet global

S’ils ont obtenu la parcelle de leurs rêves fortuitement, ils n’ont rien laissé au hasard pour y bâtir la maison de leurs rêves. Ils avaient une idée très claire de ce qu’ils voulaient, ils savaient comment ils allaient l’aménager mais ils souhaitaient aussi un logement écologique. C’est ainsi qu’ils sont arrivés chez Sibomat.

« Nous avons décidé de nous intéresser à la construction à ossature en bois, précisément en raison des économies d’énergie. Mais la rapidité des travaux constituait un autre atout à nos yeux. Nous avons demandé des informations à plusieurs entreprises, d’abord en ligne puis lors d’entretiens personnels. »

Un rendez-vous a également été pris chez Sibomat. La famille a reçu la visite du représentant et a eu la possibilité de lui expliquer directement le concept auquel elle avait mûrement réfléchi.

« L’argument décisif, c’est que Sibomat pouvait prendre en charge le projet dans sa totalité. Ce qui, ajouté aux économies d’énergie et à la rapidité du montage de l’ossature en bois, nous a paru capital. Sans compter que notre concept a été développé de A à Z en fonction de nos souhaits. Ce professionnalisme, plus l’accompagnement global, a joué un grand rôle. La notoriété de Sibomat a également pesé dans la balance », précise Veerle.

Évidemment, le coût entre aussi en jeu lorsqu’il faut prendre une décision de cette importance. « En ce qui concerne le prix, je pense que Sibomat se situe dans la moyenne. Ni vraiment plus haut ni vraiment plus bas. Par contre, j’ai le sentiment que faire construire par Sibomat constitue un choix tout à fait abordable. Quant au rapport qualité-prix, il n’y a aucun souci à se faire. Nous avons en outre reçu un devis très complet, détaillé, qui mentionnait même les prises de courant. »

Techniques spécifiques

L’aspect écologique constituait un autre facteur de poids. Le couple avait même pensé à une maison passive, mais a fini par se rendre compte que ce n’était pas tout à fait ce qu’il lui fallait. Par contre, les économies d’énergie ont bel et bien été intégrées dans le projet final.

« Construire coûte de l’argent, mais il ne faut pas rechercher des techniques particulières pour bâtir écologique. Nous n’avons ni panneaux solaires ni pompe à chaleur, mais nous remplissons tous les critères en matière de valeur K et de niveau E. En 2011, nous avons construit une maison basse énergie, qui reste peu gourmande aujourd’hui encore. Nous le constatons nettement au vu de notre consommation. De nos jours, les factures d’électricité ont parfois tendance à s’envoler. Mais si on s’y prend intelligemment, il y a moyen de faire des économies. »

L’épaisseur des murs qui recouvrent l’ossature en bois, l’isolation à l’intérieur de ces murs, un système de ventilation correct et la récupération de l’eau de pluie se sont révélés suffisants pour obtenir une maison économe en énergie.

Cerise sur le gâteau

La famille s’est lancée dans l’aventure de la construction en 2011. Elle a opté pour une maison clé sur porte, de la cave au grenier. Les proverbiales fondations ont été « jetées » avec le conseiller en construction, puis l’accompagnatrice du projet et un architecte ont repris le flambeau.

« Nous avons choisi une maison clé sur porte mais voulions tout de même un accompagnement personnalisé. Principalement pour nous guider dans les domaines que nous connaissions mal, comme le permis d’urbanisme ou les détails techniques. Je ne pense pas que nous étions les clients les plus faciles à vivre, car nous étions plutôt exigeants, cependant tous nos desiderata ont été écoutés et pris en compte. Il s’agit donc d’une maison clé sur porte, mais entièrement personnalisée. Soit le meilleur des deux mondes : une liberté totale, avec de l’aide en cas de besoin », explique Veerle.

« Le principe s’applique jusque dans le choix des matériaux. C’est le client qui décide de tout. Nous avons choisi la majeure partie chez Sibomat, directement dans le show-room. Lorsque nous voulions quelque chose de différent ou en plus, le surcoût était calculé, il ne nous restait qu’à valider ou à refuser. Connaître d’emblée le supplément de prix d’un élément était important pour moi (et pour notre état de dépenses). Nous avons ainsi pu en grande partie respecter notre budget. »

Euphorie

Les travaux proprement dits ont commencé en octobre. Et en avril-mai, les caisses du déménagement étaient déjà déballées. Malgré un petit retard imputable à une erreur au niveau du permis d’urbanisme puis à la neige tombée en décembre, la construction a progressé à toute allure.

« Une fois qu’ils peuvent s’y mettre, en sachant où tout doit se trouver et en se basant sur des plans validés, tout va très vite. Compte tenu du fait que c’était l’hiver et qu’il n’y avait qu’un seul homme pour maçonner, tout s’est bien passé. Si nous avions construit en été, quatre mois auraient peut-être suffi », dit Veerle

Compte tenu du rythme d’avancement des travaux, les nouveaux propriétaires n’ont pas vraiment eu le temps de passer par des hauts et des bas émotionnels. Veerle a retenu une seule émotion : l’euphorie. « D’un côté, c’est un processus euphorisant, car on voit son rêve devenir réalité. De l’autre, tout va si vite. L’expérience n’a jamais été écrasante pour nous, juste très positive. »

Sans la moindre hésitation

Six ans après la fin de cette aventure, la famille commence à ressentir de nouveaux fourmillements. Elle voudrait ajouter une annexe à la cuisine et au salon. Elle s’est une nouvelle fois adressée à Sibomat, qui leur a renseigné un entrepreneur spécialisé.

Il reste une parcelle libre à côté de chez eux. Si celle-ci est mise en vente, Veerle aimerait construire une maison jumelle. C’est sans la moindre hésitation qu’elle ferait de nouveau appel à Sibomat.

a a a a a a a a

Fermer