+32 9 388 71 95 info@sibomat.be Visitez notre salle d'expo Sibonet NL / FR
Mon Sibomat
21-07-19 | Koen | Energie |

À partir de 2021, tous les nouveaux bâtiments construits en Europe devront être quasi neutres en énergie (QNE). Mais quel est l’impact de cette directive très sévère dans votre cas ? Et devez-vous déjà en tenir compte?

La QNE arrive, pas de panique !

À partir de 2021, tous les nouveaux bâtiments construits en Europe devront être quasi neutres en énergie (QNE). Mais quel est l’impact de cette directive très sévère dans votre cas ? Et devez-vous déjà en tenir compte?

Une nouvelle directive européenne relative aux performances énergétiques des bâtiments entrera en vigueur en 2021. Cette directive impose que tous les nouveaux bâtiments soient désormais quasi neutres en énergie, ou QNE.

Les maisons QNE, parlons-en, consomment très peu d’énergie pour le chauffage, la ventilation, le refroidissement et l’eau chaude. Et ce peu d’énergie dont elles ont quand même besoin, elles le tirent principalement de sources d’énergie respectueuses de l’environnement.
Même si la directive n’entrera en vigueur qu’en 2021, il vaut certainement la peine d’envisager d’ores et déjà de construire une maison QNE. Une telle maison offre en effet plusieurs avantages intéressants.

Ainsi, une maison QNE accroît le confort d’habitation en réduisant les pertes de chaleur et les courants d’air. Et comme vous devez utiliser principalement des sources d’énergie vertes, vous êtes moins dépendant des carburants fossiles. C’est bon pour votre porte-monnaie, mais aussi particulièrement appréciable pour le climat. Et précisément en raison de la grande efficacité énergétique de la maison, vos factures d’énergie seront nettement plus basses qu’actuellement.

Imaginez que vous vouliez inopinément remettre votre maison sur le marché après 2021. Elle vaudra immédiatement plus cher que les maisons non QNE, puisqu’elle répondra aux toutes dernières exigences.

En outre, une série de mesures font qu’il est d’ores et déjà très intéressant d’envisager la QNE. Ainsi, la Région flamande vous offre, via votre gestionnaire de réseau, une prime si votre habitation présente un niveau K égal ou inférieur à 30. En outre, vous bénéficiez pendant cinq ans d’une réduction de 100 % sur le précompte immobilier. Certaines banques proposent d’ailleurs déjà un crédit logement particulièrement avantageux pour les projets QNE.

A quel point votre maison doit-elle être QNE ?

Pour respecter parfaitement la nouvelle directive sur la performance énergétique des bâtiments, la maison doit satisfaire à sept exigences. La bonne nouvelle est qu’avec la technologie actuelle, c’est parfaitement possible :

1. Un niveau E inférieur ou égal à 30

Le niveau E indique la performance énergétique du bâtiment. Pour le calculer, on tient compte de l’isolation, du chauffage, de la ventilation et de l’orientation. Plus il est bas, moins vous consommez d’énergie. En 2012, une maison sur 25 en Flandre satisfaisait déjà à cette exigence.

2. Un niveau K inférieur ou égal à 40

Le niveau K indique à quel point votre maison est sobre en énergie. On le calcule à l’aide des valeurs U des différentes parties de la construction (toiture, fenêtres, sols, murs…). Mieux votre maison est isolée, plus le niveau K est bas. En Flandre, toutes les maisons nouvellement construites doivent déjà afficher un niveau K maximal de 40 depuis 2012. Dans ce domaine, il n’y a donc aucun changement.

3. Umax pour les éléments de la construction

La valeur U est la quantité de chaleur perdue par seconde et par mètre carré lorsque l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur s’élève à 1°C. Pour la toiture, les murs extérieurs, les vitrages et les portes, rien ne change pour nous puisque notre réglementation respecte déjà largement les limites. Actuellement, les exigences QNE ne sont plus strictes que nos normes actuelles que pour les sols et les fenêtres.

4. Les besoins nets d’énergie pour le chauffage doivent être inférieurs ou égaux à 70 kWh/m2

Pas de problème, cette exigence est déjà d’application.

5. Le risque de surchauffe doit être limité

L’indicateur de surchauffe d’une maison QNE doit être inférieur à 6.500 Kh. Cette exigence aussi existe déjà. La méthode de calcul de l’indicateur est juste légèrement différente.

6. Ventilation obligatoire

Les maisons QNE doivent être dotées des dispositifs de ventilation mentionnés à l’annexe IX de l’arrêté sur l’énergie du 19 novembre 2010. Cette exigence existe donc également déjà.

7. Une part minimale d’énergie renouvelable

Une maison QNE doit tirer la majeure partie de son énergie de sources renouvelables. Pour y parvenir, vous avez le choix entre les options suivantes :

Vous pouvez opter pour :

  • un chauffe-eau solaire pour la production d’eau chaude
  • une installation photovoltaïque (panneaux solaires) pour la production d’électricité
  • une pompe à chaleur pour le chauffage principal
  • une installation de biomasse comme chauffage principal
  • un raccordement à un réseau de chauffage ou de refroidissement urbain
  • une participation dans un projet d’énergie renouvelable dans votre province


Ou vous produisez vous-même une quantité minimale donnée d’énergie renouvelable par une combinaison des options ci-dessus.

Comme vous le voyez, la quasi-neutralité énergétique est déjà possible aujourd’hui. Comme dans le cas des autres mesures d’économies d’énergie, la phase de construction revient alors un peu plus plus cher. D’un autre côté : vous économisez un montant significatif sur votre facture d’énergie, dès le premier jour. En outre, vous avez une maison qui est déjà en règle pour l’après 2021 et qui conserve sa valeur.

Pour résumer, la construction QNE vaut assurément la peine d’être envisagée dès maintenant.

Energie | Maison QNE
Laisser un commentaire:

Si vous cliquez sur “envoyer”, vous acceptez que Sibomat peut utiliser vos informations personnelles pour vous tenir informé de nos projets, pour répondre aux questions et pour échanger des informations comme déterminé dans le dans la politique en matière de vie privée et de cookies..